Restauration de l'horloge du clocher

      Ce mouvement, fabriqué au début du XX ème siècle, a animé l'horloge du clocher du village de 1922 à 1978, date à laquelle il a été remplacé par un mécanisme électrique. Il a été retrouvé dans le clocher, envahi de toiles d'araignées et colonisé par les pigeons.

     Il a été restauré au début de l'année 2009 par un habitant de Warmeriville,  passionné par tout ce qui touche à l'horlogerie et qui lui a redonné une nouvelle vie : chacune des pièces a été nettoyée, examinée, polie ou repeinte selon le cas.
      Il lui a fallu concevoir et fabriquer un nouveau cadran en laiton, pour palier l'absence des cadrans originaux, restés sur le clocher. Seule concession au modernisme : le poids moteur est remonté toutes les 15 heures par un automate conçu spécifiquement pour cet usage. Sa consommation électrique ne dépasse pas 200 watts par an.

      Le support en chêne massif ciré a été spécialement dessiné pour présenter et mettre en valeur ce mouvement. Le blason, réalisé à la main, est rigoureusement conforme au modèle officiel.
      La restauration de cet ensemble, la mise au point, les réglages et la fabrication des accessoires ont demandé 600 heures de travail. Le fonctionnement est d'une précision remarquable puisque la variation journalière est inférieure à 5 secondes par 24 heures.


Quelques chiffres :
Nombre de pièces mécaniques (y compris l'automate) : 425. Nombre de vis, écrous, rondelles, goupilles : 618
      Poids total de l'ensemble du mouvement : 270 kgs. Poids de la table : 70 kgs. Poids de la lentille du balancier : 16 kgs

L'ensemble est exposé dans le hall d'entrée principal de la Mairie.